Mémoire technique : étape 7

Mémoire technique
Un mémoire technique spécifique
Différenciez-vous

Etape 1 / Etape 2 / Etape 3Etape 4Etape 5Etape 6Etape 7Etape 8Etape 9Etape 10

Etape 7 : Rédiger le mémoire technique ou autre document équivalent

Le mémoire technique est un document très important vu que son poids, exprimé en pourcentage par rapport à une pondération des critères d’attribution, est souvent décisif.

Attention : C’est un document spécifique à chaque marché.

Par conséquent il faut éviter les erreurs très classiques qui consistent à utiliser des modèles de mémoires techniques, des documents-types ou bien de exemples que l’on adapte pour la circonstance.

L’acheteur public attend des entreprises qu’elles répondent à ses besoins, d’ailleurs certains dossiers mettent clairement en garde les entreprises contre l’utilisation des pratiques listées ci-dessus.

On trouve des dénominations dérivées comme mémoire justificatif, mémoire explicatif, offre technique, note méthodologique … tout cela pour aboutir à un seul document.

Typiquement la valeur technique d’une offre, jugée généralement sur le mémoire technique, a un poids variant généralement de 30 à 70% selon le marché concerné.

Cette valeur technique comporte des rubriques « classiques » mais qui varient selon les marchés donc un mémoire technique est toujours spécifique au marché concerné.

On retrouve souvent des rubriques principales comme :

  • les moyens humains et matériels affectés,
  • la méthodologie utilisée,
  • les considérations environnementales,
  • la gestion de la sécurité,
  • les caractéristiques techniques (fiches techniques, …).

Les entreprises candidates ont l’habitude d’y ajouter une présentation de leur entreprise même si cela n’est pas demandé.

Attention de ne pas rédiger un roman mais limiter cette présentation à deux pages au maximum.