AMO Assistance à maitrise d’ouvrage en marchés publics d’informatique

AMO marchés publics d'informatique
AMO appels d’offres informatique

AMO Assistance à maitrise d’ouvrage informatique pour les acheteurs publics

L’assistance à maîtrise d’ouvrage informatique (AMO) consiste à assister l’acheteur dans la préparation, la passation puis le suivi de son (ou ses) marchés publics d’informatique).

L’auteur du présent site est spécialisé dans les marchés publics d’informatique ainsi que dans d’autres types de marchés publics depuis de nombreuses années. Nombreuses missions d’assistance à maitrise d’ouvrage en la matière.

Ces contrats peuvent aussi bien concerner l’acquisition de logiciels métiers (applications) que du matériel ou autres éléments. Souvent l’opération consiste à renouveler des prestations existante, opération qui n’est pas spécialement évidente.

Quelques points durs des marchés publics d’informatique (MPI)

Le dialogue entre le service juridique et le service informatique de l’acheteur

Pour ce type de missions il faut être capable de dialoguer aussi bien avec le service juridique de l’administration pour sécuriser le contrat et la passation ainsi que le service informatique pour toute l’importante phase de définition des besoins.

La propriété intellectuelle (logiciels, maintenance, études, …)

Certains marchés, comme ceux de logiciels, nécessitent d’intégrer des problématiques délicates comme la propriété intellectuelle.

La maintenance (logiciels notamment) et durée du marché à encadrer

La maintenance des prestations est également un point dur récurrent notamment au travers de la durée du marché à bien calibrer mais aussi au travers des clauses à prévoir qui posent fréquemment des difficultés d’interprétation comme vous le savez.

Les points sensibles récurrents des MPI

S’y greffent d’autres points sensibles (liste non limitative) comme :

  • les temps de réponse qui impacteront les utilisateurs,
  • les délais d’intervention mais surtout de réparation, dans le cadre de la maintenance,
  • l’obligation de résultats,
  • les prestations de formation qui se déroulent parfois de manière inadaptée,
  • la reprise des données existantes qui est souvent chaotique,
  • les interfaces,
  • les réceptions (MOM, VA, VSR, réception) qui sont des points très délicats,

La terminologie

Sur le seul point de la terminologie utilisée qui est primordiale, des notions comme un « incident majeur », « incident mineur », « évolution majeure d’un logiciel », et autres … sont très fréquemment interprétées de manières divergentes par le titulaire du marché et par l’acheteur public.

Les opérations de mise en ordre de marche, VA, VSR et réception

Et quant aux opérations de mise en ordre de marche ou de VSR, généralement c’est le grand flou lors de l’exécution si bien que les cocontractants ne respectent pratiquement jamais les dispositions du contrat compte souvent de la lourdeur de certaines opérations sauf à y déroger dès la rédaction du contrat.

Les principales prestations d’AMO dans les MPI

Pour l’assistance à maitrise d’ouvrage informatique (AMO) les  principales prestations demandées par les acheteurs sont généralement les suivantes que l’on découpe alors en phases.

La réalisation de ces phases s’effectue en collaboration avec les juristes et informaticiens de l’administration qu’il est nécessaire de faire dialoguer de manière à mettre en cohérences les spécifications techniques et juridiques. Généralement il est nécessaire de tenir compte de nombreuses contraintes.

Audit de l’informatique existante de l’acheteur ou du service concerné

  • entretien avec les agents concernés,
  • établissement et présentation d’un rapport d’audit
  • diagnostic de l’existant,
  • proposition d’un plan d’action et validation,
  • chiffrage des projets.

Passation des marchés publics d’informatique (Assistance à maitrise d’ouvrage – AMO)

L’assistance à maitrise d’ouvrage comprend généralement tout ou partie des prestations suivantes :

  • définition détaillées des besoins,
  • rédaction du dossier de consultation : Avis de marché, Règlement de la Consultation (RC), Acte d’engagement, CCAP, CCTP, cadre de réponse, BPU/DQE et/ou DPGF, et autres pièces éventuelles.
  • analyse des offres et rapport d’analyse.
  • réception des prestations (Vérification de la validité juridique de la mise en ordre de marche, vérification d’aptitude (VA), vérification de service régulier (VSR) et réception. Gestion des aléas : ajournement, réfaction, rejet.
  • Assistance juridique lors de ces prestations.

Pour les acheteurs publics j’interviens fréquemment dans les marchés publics d’informatique qui sont la spécialité à l’origine.

Nombreuses références dans les collectivités territoriales.